Annie Leuridan

This page is not available in English.

Annie Leuridan vit dans le Nord de la France. Elle est scénographe-lumière, paysagiste, militante, co-auteure de documentaires, assistante de réalisation. Elle crée la lumière de spectacles, de dispositifs plastiques et d’expositions: son parcours suit les chemins de l’opéra et du théâtre contemporain quand ils visitent différentes formes scéniques – du rapport bi-frontal aux petites formes itinérantes. Aujourd’hui, elle se consacre principalement à la lumière de danse (Mylène Benoit, Nathalie Baldo, Cyril Viallon, Amélia Estevez avec qui elle co-signe Fôret/Selva) eu égard aux traitements des espaces, volumes, couleurs et rythmes en tant qu’éléments de la narration. La rencontre avec des plasticiens (Isabelle Bonté, Marie-Julie Bourgeois, Mathieu Bouvier, Hervé Lesieur, Laurent Pernot) la conduit à traiter la lumière en tant que matière même de l’œuvre. Elle travaille la lumière d’expositions initiées par un collectif de Poètes Urbains – Les Saprophytes, qui ont pour objet la création d’utopie urbaine.

Depuis 2004, son travail s’accompagne d’une remise en cause des outils qui conditionnent la forme et l’écriture de la lumière. Cette recherche s’appuie sur les techniques actuelles (capture de mouvement, images animées, utilisation d’ordinateur personnel et de logiciel libre) pour les croiser à des outils plus traditionnels tel jeu d’orgue et projecteurs de scène. Cela lui permet d’en re-visiter l’usage.