English | français

Anahita Hekmat

Née à Téhéran.
Reçue première au concours national d’entrée aux universités iraniennes. Obtient une maîtrise de peinture à l’université de Téhéran.

2003 arrivée en France. Poursuit ses études à l’École des Arts Décoratifs de Strasbourg, se consacre à la vidéo et à l’installation. En parallèle, suit des cours en anthropologie à l’université de Strasbourg. En 2006 obtient le DNSEP avec les félicitations du jury.

Etudiante-chercheuse en 3ème Cycle de Recherche et d’Innovation à l’EnsadLab dans le domaine des dispositifs interactifs depuis 2007.

Son travail artistique fait exister des univers fugitifs qui témoignent d’un monde parallèle et invisible. Ses hybridations entre les nouveaux média et des sujets plus fondamentaux proposent une lecture mystique du monde contemporain.

Entre 2005 et 2008 participe à plusieurs projets pluridisciplinaires en collaborant étroitement avec des ethnologues, des scientifiques et des musiciens.

Recherches

L’élément central de ma recherche est la notion d’interface comme point d’entrée pour une interaction avec un dispositif. Le type d’interface sur lequel je me focalise est “ l’interface tangible”. Au moyen de celle-ci j’élabore des dispositifs interactifs qui permettent aux visiteurs d’entrer dans une relation homme-machine particulièrement fine.

Dans mon dernier projet, la surface de projection vidéo est utilisée comme une interface. Des interactions entre les comportements des visiteurs et le dispositif modulent la visibilité et la vitalité des images projetées.

De manière générale, mon objectif est de mettre en place des dispositifs permettant de transposer dans le champ du perceptible des phénomènes relevant du “presque rien”. Dans mon travail, ces phénomènes seront par exemple : le souffle, les petits mouvements des feuilles d’un arbre, des entités invisibles se propageant dans l’espace.

Dans la suite de mon travail, J’essaierai d’élaborer l’articulation de ces interfaces avec des dispositifs de transmission afin de développer davantage les méthodes permettant de passer d’un “imperceptible” à un “sensible”.