English | français

Tom Huet

Artiste plasticien, concepteur lumière, scénographe.


Diplômé de l’Ensad en 2012, son travail recouvre divers types de réalisations : 
installations sonores et lumineuses, mise en scène de pièces immersives, 
sculptures cinétiques, scénographies d’évènements et de théâtre, créations sonores.

En parallèle de ses recherches à L’EnsadLab dans Reflective interaction, axe lumière interactive, il réalise des collaborations avec différents artistes et compagnies, et encadre des ateliers pédagogiques “installation sonore et lumineuses“ dans des écoles collèges et lycées.

Les flux, le renversement, le vertige et le néant font partis des notions principales qu’il explore. L’apparence de la simplicité, le minimalisme, sont le résultat d’une démarche qui met en œuvre une réflexion amenant à la pureté des formes, en passant, au quotidien, par le refus du gaspillage, la tentative de récupération et le détournement d’objets. 
L’idée est de trouver une forme juste tout en faisant appel à une économie de moyens.

Dans ses travaux, la lumière et le son interagissent et troublent la perception de l’espace, ils opèrent ainsi 
des modifications sensibles de celui-ci. Son travail autour des phénomènes de la perception, du reflet, de l’illusion, 
va au-delà de la raison et se situe avant le sentiment. Il amorce les débuts troubles et confus d’une sensation.
Il cherche grâce à la puissance évocatrice de ces éléments à créer des espaces psychoplastiques, 
autrement dit, des espaces qui peuvent traduire des sentiments et procurer des sensations,
des espaces chargés émotionnellement.

JPEG - 326.7 ko

Sa recherche a pour objet la création de volumes de lumière dynamiques : le déplacement des sources lumineuses et des réflecteurs redéfinit l’espace, le transforme et crée du mouvement.
A partir de la création d’objets modulaires et paramétrables, en utilisant des leds et des moteurs, 
il crée des systèmes qui visent à devenir de véritables instruments de lumière. 
Installés in-situ, ces dispositifs immersifs et interactifs, provoquent une réflexion propre à l’espace investi et à l’attitude du spectateur.
Pratiquement ces dispositifs prennent la forme de modules mécaniques indépendants et interactifs et permettent des jeux de projection de lumière en mouvement. Ils proposent des formes mouvantes qui sont autant de surfaces de projections mentale. 
Ce sont des dispositifs de projections. 

- Ils peuvent être présentés indépendamment, en tant qu’oeuvres, sculptures cinétique, installation immersive, environement interactif.

- Ils peuvent également être utilisés pour des collaborations dans le domaine du spectacle vivant, de la musique live, ou des performances ; dans ce cas leur dimension d’outil/instrument est mise en avant.

Plus de documents sur tomhuet.com