English | français

Emanuele Quinz

Historien de l’art et commissaire d’exposition. Titulaire d’un doctorat en Esthétique, il est maître de conférences à l’Université Paris VIII et enseignant-chercheur à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs.
Il intervient régulièrement aussi dans d’autres Universités et écoles d’art, comme Sciences Po, l’UQAM Montréal, l’Accademia Nazionale di Belle Arti Brera et NABA à Milan, l’Haute Ecole d’Art et Design de Genève. Ses recherches explorent les convergences entre les disciplines dans les pratiques artistiques contemporaines : des arts plastiques à la musique, de la danse au design et la mode.
Responsable du programme de recherche Behaviors. Objets à comportement entre art, science et design, financé par le Labex ARTS-H2H, en partenariat avec l’ENSAD, le service Prospective Industrielle du Centre Georges Pompidou et le laboratoire Chart-Lutin Université Paris8 - Cité des Sciences et de l’Industrie. Depuis 2012, il est également chargé des publications pour le Labex ArtsH2H.

Il a dirigé plusieurs ouvrages dont Du corps à l’avatar (anomos, 2000), La scena digitale (avec A.Menicacci, Marsilio, 2001), Digital Performance (anomos, 2002), Interfaces (anomos, 2003) et MilleSuoni, Deleuze, Guattari e la musica elettronica (Cronopio 2006), Strange Design (2013). Il a été commissaire d’expositions internationales comme Invisibile (Sienne, 2004), et, avec L. Marchetti, Experience Design (Bolzano, 2005), FIRs : Fashion Italian Roots (Bruxelles 2004), en:trance (Bolzano 2004, Paris 2006-2007), Dysfashional (Luxembourg, 2007 ; Lausanne, 2008 ; Paris 2009 ; Berlin, Moscou 2010, Jakarta 2011), Basic Instincts (Berlin 2011, Arnhem, Shenzhen 2012), The Dutch Paradox (Paris 2012).