Free Idea

Un projet de Benoît Verjat, 2014

« brand new ideas from old drawings »

On m’a offert des feutres à l’eau. Depuis février 2013 j’ai dessiné mes idées et pris mes notes en couleurs sur plus de 3500 feuilles A4 volantes.

Devant la difficulté à parcourir cette grande quantité de papier, j’ai suivi le conseil d’un « Paperless Lifestyle Ambassador » : j’ai acheté un scanner portatif qui transfère en temps réel et sans fil les dessins numérisés dans l’ordinateur.

Après avoir mis au point un système classement je pouvais retrouver un dessin numérisé facilement, mais le besoin de le faire se présentait en fait rarement. Je me suis demandé que faire de ces schémas et j’ai voulu tenter de créer de nouvelles idées à partir de ces vieux dessins.

À l’aide d’un programme bricolé qui manipule le curseur de la souris dans un logiciel de retouche d’image, il a été possible, en lui faisant observer le blanc de la page, de séparer les parties d’un dessin. L’ordinateur mis 2 semaines complètes à transformer les 3500 dessins en plus de 100 000 morceaux…

Dans Free Idea, l’utilisateur délimite une zone à l’écran qui sera automatiquement rempli par un morceau à la bonne taille. Dans le cas où plusieurs candidats peuvent remplir l’espace, le morceau est tiré au sort. Les morceaux de dessins peuvent être déplacés et recomposés, mais gardent leur échelle d’origine.

Utilisé dans des contextes de conférence/performance pour illustrer où improviser un discours à partir des dessins, Free Idea joue de la distance entre le propos et la représentation pour générer des idées inattendues.

Free idea a été developpé avec le soutien de ICCA.

Activations/performance : « mironton ou barjabulle »
Benoît Verjat et Nicolas couturier
22 février 2014, cité internationale des arts

JPEG - 740.4 ko
JPEG - 697.4 ko
JPEG - 1.4 Mo
JPEG - 155.3 ko

Benoît Verjat, Nicolas Couturier et Manon
Dorkbot Paris